Les dispositifs d’aide aux entreprises 

DISPOSITIF OBJECTIF REPRISE

 

Accompagnement gratuit des entreprises de moins de 250 salariés par l’ARACT ou des prestataires après complétude d’un questionnaire :

Les difficultés que rencontrent actuellement de nombreuses TPE-PME à adapter l’organisation du travail à la reprise progressive des commandes, à déployer les mesures de prévention du risque de contamination, à réguler les tensions internes post-confinement, à soutenir le travail de management… sont de nature à fragiliser leur reprise ou poursuite d’activité.

 Le dispositif « Objectif reprise » du ministère du Travail, porté par le réseau Anact-Aract et la Direccte propose un appui aux entreprises de moins de 250 salariés sur les questions d’organisation du travail, de prévention et de relations sociales pour les aider à sécuriser cette période cruciale.

Il est gratuit pour les entreprises qui en bénéficient.

 L’offre de service s’articule autour de 6 axes de travail : l’organisation du travail, le management, les ressources humaines, le dialogue social, la prévention et la conduite de retours d’expériences pour mieux travailler demain.

 

Le dispositif « Objectif reprise » se déploie selon trois niveaux :

- Information sensibilisation : avec un questionnaire en ligne pour aider les entreprises à repérer leurs points forts et pistes de progrès et accéder à de premières recommandations

- Conseil-orientation : avec l’orientation vers des ressources existantes, la possibilité de participer à des échanges de pratiques inter-entreprises, voire d’être contacté par un expert des conditions de travail (pour les entreprises de plus de 11 salariés)

- Accompagnement : sélectionnées selon des critères identifiés en région, des entreprises rencontrant des difficultés particulières sur les questions d’organisation, de prévention ou de relations sociales se verront conseiller des accompagnements adaptés associant le personnel (accompagnement flash, approfondi, individuel ou inter-entreprises).

 

https://www.anact.fr/objectifreprise

 

 

 

Dispositif PRESTATION CONSEIL RH TPE-PME,

 

Dans le cadre du contexte de reprise, les TPE-PME peuvent avoir besoin d’un accompagnement renforcé en matière de gestion des ressources humaines : la prestation conseil en ressources humaines (PCRH) créée en 2016 permet de financer un accompagnement sollicité par une entreprise et réalisée par un prestataire externe.

 

Ce dispositif concerne les entreprises de moins de 250 salariés (ou n’appartenant pas à un groupe de plus de 250 salariés) et prioritairement les entreprises de moins de 50 salariés, moins dotées en services RH.

 

Les thématiques d’intervention des prestataires devront s’inscrire dans les axes suivants :

  • Accompagnement à la reprise de l’activité économique dans le contexte de la crise Covid-19
  • Recrutement et intégration des salariés dans l’entreprise
  • Organisation du travail
  • Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)
  • Amélioration du dialogue social
  • Professionnalisation de la fonction RH dans l’entreprise.

 

La prestation devra permettre à l’entreprise de développer un plan d’actions ayant pour objectif de structurer ses ressources humaines, en lien avec sa stratégie de développement économique, dans une perspective de moyen terme.

 

La prestation peut se décliner selon deux modalités : accompagnement individuel d’une entreprise ou accompagnement d’un collectif d’entreprises issues d’une même branche ou d’une même filière, d’un même territoire (démarche interprofessionnelle) ou partageant des problématiques communes.

 

La prestation de conseil est adaptable et modulable en fonction des besoins de l’entreprise et au regard des offres de services présentes sur son territoire. Elle peut être de courte durée ou viser un accompagnement plus approfondi.

 

Prise en charge de l’Etat jusqu’à 100 % dans la limite de 15.000€.

 

Dans le cadre de la nouvelle instruction, l’Etat travaille sur les modalités de mise en œuvre avec les OPCO. Dans l’attente, la DIRECCTE disposant actuellement d’une convention avec OCAPIAT sur ce dispositif, pour en savoir plus contacter Séverine à l’AREA.